Éducateur de profession, j’ai adhéré au Parti socialiste en 1986. J’ai été membre du Conseil national du Parti socialiste et du Secrétariat fédéral de la fédération du Pas-de-Calais.

J’ai rejoint la sensibilité rocardienne dès le Congrès de Lille. Élu à la municipalité de Calais de 1995 à 2001, je me suis engagé dans le monde syndical et associatif.

Responsable syndical au niveau départemental, j’ai été élu au Conseil des Prud’homme de Calais en 2002 et ce, jusqu’en 2008 ou de 2002 à 2008.

Je fus l’un des animateurs de l’association citoyenne « Faut qu’on s’active ! », née dans le Pas-de-Calais et devenue nationale après le succès de sa campagne aux côtés de Marie Humbert (près de 200 000 signatures pour une « loi Vincent Humbert » instaurant une exception pour l’euthanasie strictement encadrée).

Ancien maire-adjoint de la ville de Calais lors des élections municipales des 9 et 16 mars 2008, j’ai présidé la Communauté d’agglomération du Calaisis Cap Calaisis, Terre d’Opale jusqu’en mai 2015.

J’ai été membre du Conseil d’orientation de l’Assemblée des communautés de France et 1er Vice-président du Syndicat Mixte de la Côte d’Opale (SMCO).

J’ai créé le Mouvement des Sociaux-Démocrates du Calaisis.

Aujourd’hui, je suis membre du Front Démocrate. J’ai rejoins les bancs de l’opposition au conseil municipal de Calais et du conseil communautaire de l’agglomération depuis mai 2015.