Rythmes scolaires, les enfants sacrifiés

Le Maire de Calais a présenté, cet après-midi, une délibération sur la question des rythmes scolaires. Natacha Bouchard souhaite, comme le gouvernement d’Edouard Philippe, de passer de la semaine de 9 demi-journées, soit 4 jours et demi à 4 jours.

Je peux concevoir que la mise en place de la semaine de 4,5 jours a créé des difficultés d’organisation et des conséquences budgétaires pour les différents acteurs de la communauté éducative, ou encore pour les communes. Les parents ont été obligé de remettre en cause leur propre organisation : En un mot des problèmes d’adultes.

Mais les enfants dans tout ça ?

Tout d’abord, nulle part ailleurs en Europe et dans monde, les enfants ont une telle semaine. Les pédagogues et les chronobiologistes défendent l’idée de 9 demi-journées, et en particulier 5 matinées, pour l’apprentissage des enfants.

Avec 144 journées sur 365, un record européen, et des journées surchargées, cette proposition est de condamner une partie des apprentissages en pâture et de laisser toujours plus d’enfants au bord du chemin.

La semaine de quatre jours et demi doit être maintenue. Je vous invite à lire le rapport publié en 2010 par l’Académie de médecine, puis renforcé par la conférence nationale organisée sur le sujet la même année par le ministre Luc Chatel. 

Le 8 juin dernier, le Conseil Supérieur de l’Éducation a voté contre le décret du nouveau Ministre de l’Éducation Nationale, Jean-michel Blanquer.

Est ce que nous proposons un rythme de vie hebdomadaire pour nos enfants ou pour nous les adultes ?

Le Maire de Calais  impose à nos enfants 6 heures de classes par jour. La lourdeur de ces journées ne favorise pas les apprentissages et en particulier dans les familles les plus fragiles

Donner les moyens à nos enfants d’acquérir les apprentissages fondamentaux et les armer pour leur vie futur d’outils pour grandir doit être la priorité des priorités

Cette décision relève du clientélisme, Il est vrai qu’un enfant ne vote pas. 

C’est pourquoi, j’ai voté contre le retour à la semaine de 4 jours. 

Je terminerai en citant le Président Abraham Lincoln. « Vous trouvez que l’éducation coûte cher, alors essayer l’ignorance .

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *