Pas de trêve, M.FILLON et Mme LE PEN !!!!

J’ai suivi, aujourd’hui, la conférence de presse du candidat Les Républicains et du Centre, François Fillon, après un long suspens médiatique matinal. Au delà de la stratégie de la victimisation par anticipation afin de se dédouaner face à la justice, une expression m’a réveillé, à savoir, “trêve judiciaire”.

Chacun d’entre nous, nous avons utilisé ou participé à la trêve estivale, la trêve des confiseurs ou de Noël. Dans l’histoire du monde, lors de conflits, la trêve a été utilisé pour des raisons sanitaires, religieux ou olympiques. Mais pour la première fois, à ma connaissance, ce mot est utilisé pour la non-application de Loi.

Dans la même période, Mme LE PEN refuse de se rendre aux convocations de la police dans le cadre de la loi de République. En parallèle, la candidate à l’élection présidentielle se permet de critiquer le fonctionnement de la justice.

Ces deux candidats de Droite et d’Extrême-droite se présentent comme les défenseurs de l’Ordre.

Au delà de la présomption d’innocence, le devoir de chaque citoyen est de respecter les lois de la République.


De  part leurs propos ou leurs comportements, quels messages envoient-ils aux français ?

  • Fillon et Le pen méprisent un des piliers de la République, la Justice
  • Fillon et Le Pen créent les conditions d’une insurrection du peuple contre le Justice
  • Fillon et Le Pen seraient hors de la Justice, hors de la loi
  • Fillon et Le Pen sont des intouchables

Alors, face à de tels comportements, comment, nous, parents, éducateurs, instituteurs, professeurs, policiers, juges, élus locaux… faisons-nous face aux jeunes français en manque de repères, face aux automobilistes indélicats, face aux patrons irrespectueux de leurs salariés, face aux voleurs et criminels, face aux délinquants en col blanc ?

Vont-ils ne pas se présenter aux convocations de la police et de la justice? Vont-ils réclamer une pause quant au fonctionnement de la Justice ? Vont-ils demander une trêve judiciaire ?

Je suis inquiet car de part leurs comportements, Fillon et Le Pen font sauter un verrou, à savoir, le non-respect de la Loi, la loi du vivre ensemble.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *