Quoi de neuf à l’agglo de calais ?

J’ai participé au Conseil communautaire de l’agglomération de Calais du 12 octobre 2015. Comme je l’ai prédit au lendemain de ma démission, la tonalité des discours n’a pas changé : “il n’y a plus d’argent à cause de l’ancien président et nous retrouverons des marges en 2017”. Ce qui semble au premier abord, un argument irréfutable mais quand nous regardons de plus prés la question tout ceci relève de la tartufferie. Faut-il rappeler que les décisions d’hier sont les factures d’aujourd’hui. C’est un comportement irresponsable. De plus, la position de l’exécutif intercommunal permet de ne lancer aucun nouveau projet : ce qui marque le manque de visions des besoins du territoire. C’est tout aussi irresponsable.

heroiclandNous avons eu le droit à la présentation d’une maquette 3D du projet de parc d’attraction. L’idée d’un parc d’attractions est née il y a quelques années. Dans un premier temps sceptique, les différentes études ont démontré la pertinence d’un parc d’attractions dans le calaisis. En revanche, dès le départ, j’ai pointé la nécessité de constituer un tour de table d’investisseurs au regard des coûts (350 millions d’euros). La seconde question est la qualité de l’opérateur gestionnaire du futur parc. À ces deux questions, nous n’avons pas avancé d’un millimètre.

Cependant, je m’interroge sur le choix de l’équipe de directeur de projet. Non pas en raison de leur passé politique trouble, mais en raison des capacités professionnelles qui me semblent de plus en plus sujettes à caution. On a mis fin au projet de centre de congrès au prétexte qu’il coûtait trop cher, mais au moins faut-il admettre que les entreprises qui ont travaillé sur ce projet ont rendu un dossier technique très complet qui, de l’avis des techniciens, vaut beaucoup plus que les indemnités qui vont leur être versées. De plus, elles possèdent de solides références techniques et financières et une implantation nationale reconnue.

Dans le cas d’Héroic Land, beaucoup d’argent public a déjà été engagé et payé à des cabinets situés en Asie et, mis à part de belles images, nous n’avons pas grand chose en retour et de sévères incertitudes sur la capacité de ces techniciens à nous présenter des investisseurs. Ils ont toujours de bonnes excuses pour retarder le moment de nous présenter leurs contacts. L’une de ces excuses est qu’il leur fallait un film en 3D. Ce qui est fait ! Aussi je voudrais qu’ils nous disent à quel moment ils pensent pouvoir nous présenter les premiers investisseurs ?

Pour terminer sur ce sujet, le député Yann Capet a pris l’initiative d’interpeller la Commission Nationale du Débat Public aux vues de la création d’un parc d’attraction. Au regard des investissements publics et privés nécessaire à ce grand projet, l’organisation d’un tel débat semble opportune.

J’ai cru comprendre que Mme Bouchart était un peu fâchée d’une telle initiative sous le prétexte que les calaisiens ont besoin d’emplois. Soit mais les habitants du Calaisis ont d’abord besoin d’entreprises qui créent de l’emploi. Par manque de courage politique, l’exécutif de l’agglomération calaisienne a construit un budget de renoncement en matière d’investissement. Les entreprises du calaisis ont besoin de marchés publics pour embaucher les demandeurs d’emploi.  

Au fil des délibérations….

Espace congrès : enterrement de dernière classe

Déclarer sans suite le projet de centre de congrès pour des raisons financières est un acte politique qui aurait dû être décidé par l’assemblée communautaire avant d’être annoncé à la presse il y a plusieurs semaines. c’est la moindre forme de respect pour les élus. Je soupçonne, derrière cette précipitation, la traduction de votre volonté d’éliminer le candidat qui avait fait la meilleure offre technique et financière et qui, de notoriété publique, n’avait pas votre préférence. De même, annoncer publiquement qu’un autre projet moins important allait être proposé à la place sans qu’il y ait eu concertation avec les élus est un déni de démocratie. A mon sens, il faut reprendre toute la procédure depuis l’analyse des besoins si l’on souhaite encore réaliser un équipement de type centre de congrès ou de spectacle ou tout autre équipement visant à améliorer l’attractivité du Calaisis. Le problème n’est pas financier il est d’abord stratégique. Le dimensionnement du centre de congrès avait été étudié et réfléchi durant des années avec des spécialistes en fonction du marché national et international. Plusieurs exploitants avaient donné un avis positif sur la pertinence de ce choix. Se lancer tout de go dans un modèle réduit pourrait s’avérer catastrophique s’il s’avère inadapté à la demande des organisateurs de salons et spectacles. Nous risquons de construire un équipement sous-utilisé, à l’image du stade de l’épopée. Faisons confiance aux professionnels.


Centre de Congrès et de Spectacles de la… par philblet

Pépinière d’entreprises

La Communauté d’agglomération a augmenté sa participation à la Pépinière d’entreprises du Calaisis à la hauteur de 9000 euros. Lors de la création de la pépinière d’entreprises, j’ai signé avec le président de la CCI de Calais, Jean-marc Puissesseau, en juillet 2010, une convention afin d’accompagner financièrement les créateurs d’entreprises par la prise en charge dégressive de leur loyer. (lire ici)

Aéroport

Il a été voté la création d’un poste de Directeur d’aéroport de Calais/Dunkerque. C’est une excellente décision au regard de l’importance d’un tel équipement sur notre territoire. J’ai découvert avec surprise un regain d’intérêt de Mme Bouchart pour la plate-forme aéroportuaire. N’ayant jamais siégée au Conseil d’exploitation de l’aéroport, elle ouvre aujourd’hui les yeux. Il vaut mieux tard que jamais !!

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *