Le MRC n’est plus membre de la majorité municipale à Calais

3239_1-calais6[1]Réunis en assemblée générale ce mardi 28 avril 2015, les adhérents du MRC (Mouvement Républicain et Citoyen) ont dénoncé à l’unanimité l’accord de gouvernance politique signé avec madame Bouchart à l’occasion des élections municipales de mars 2014.

Après discussion et examen de la situation, il est reproché clairement le non respect de cet accord par madame Bouchart et notamment les attaques calomnieuses et les menaces menées contre le président Philippe Blet en vue de récupérer la présidence de la communauté d’agglomération au seul profit de l’UMP. Nous pouvons faire un parallèle avec la campagne de calomnie d’une rare violence de la part de l’UMP/UDI à l’encontre de Bertrand Alexandre durant les élections départementales sur Arras.

Les militants MRC se sont prononcés sur le fait que notre mouvement n’est plus membre de la majorité municipale, pour une démission collective de toutes les fonctions non électives occupées, au nom du MRC, dans les organes de gouvernance de la ville de Calais, de Cap Calaisis et de leurs organismes associés.

Ils dénoncent, au travers du putsch mené par la droite, la tromperie subie par les élus, les militants MRC et les électeurs qui avaient accordé leur confiance à madame Bouchart.

La liste d’union menée par celle-ci en 2014 n’était qu’une mise en scène dont le scénario prévoyait, dès l’origine, la tragi-comédie pitoyable à laquelle nous avons assisté ces dernières semaines.

Cette trahison et ces mensonges ne grandiront pas ceux qui y ont participé.

Les militants MRC ont rendu hommage aux élus MRC qui sont restés loyale et fidèles à leurs idées, à leurs engagements et à leur parole en préférant démissionner et rejoindre l’opposition plutôt que de s’abaisser à accepter les magouilles et petits arrangements proposés par madame Bouchart.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *