Inauguration du FabLab à Calais

fablab_calaisC’est un grand plaisir pour moi d’inaugurer ce matin le premier FabLab de la côte d’Opale et l’un des tous premiers de la région.

Ce lieu d’innovation, de recherche, de création est un des maillons d’une stratégie globale pour un territoire numérique. Nous avons contribué modestement à lui donner vie en soutenant la Chambre de commerce et d’industrie. Je crois d’ailleurs qu’il est important de rendre hommage au premier artisan de ce projet qui a été monsieur Christian Vanbelle, directeur de la CCI, malheureusement récemment disparu.

J’ai appris avec intérêt que l’entreprise Noyon, un des fleurons de la dentelle calaisienne, entendait  travailler avec le FabLab pour redonner vie à des pièces de métier à dentelles qui ont entre 70 et 100 ans. Cette rencontre du passé et du futur de l’industrie traditionnelle calaisienne est tout simplement fabuleuse.

L’invention de l’imprimante 3 D est, à mon sens, aussi révolutionnaire que  l’invention de l’imprimerie par Gutenberg en 1454 ! Nous sommes en présence d’ un outil dont les seules limites sont celles de notre cerveau.

Nous sommes en présence d’un outil qui va révolutionner les modes de production et inciter à la relocalisation de certaines activités économiques. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il va permettre aux entreprises de fabriquer des petites quantités à moindre coût. Dès lors, plus besoin de produire dans certaines contrées, beaucoup moins regardante en matière sociale ou environnementale, pour dégager des marges.

L’ouverture de ce FabLab va être un atout pour l’économie calaisienne qui va être une nouvelle fois durement  touchée par une vague de licenciements. Je pense bien entendu à Tioxide et à ses salariés que j’ai rencontré ce matin. Cap Calaisis fera tout pour les aider dans la mesure de ses moyens. Et j’ai demandé à rencontrer le directeur de l’entreprise.

10962031_10203664668996920_2020196017_nCap Calaisis continuera à inventer l’avenir en renforçant  sa stratégie dans le domaine du numérique pour imaginer les emplois de demain et gagner en attractivité.

C’est pourquoi une de nos priorités, dès 2008, a tout d’abord été  d’améliorer la connectivité de notre territoire. Compte tenu de notre compétence en développement économique, nous avons mis en place, en priorité, un plan fibre pour les zones d’activités afin d’obtenir la labellisation Très Haut Débit. Ce  déploiement sera achevé cette année. Nous présenterons dans quelques jours les premières entreprises connectées THD du territoire de Cap Calaisis.

Profitant de ces travaux, nous avons aussi renforcé la boucle optique existante, et raccordé en fibres nos deux sites hospitaliers ainsi que nos antennes médicales et plusieurs bâtiments publics. On dit que le temps perdu ne se rattrape jamais. En tout cas, nous menons actuellement un travail avec SFR pour qu’à l’horizon 2020,  90 % des foyers de notre agglomération soient raccordables au Très haut débit par fibre optique. Pour les familles, cela voudra dire plus de services mais aussi plus d’ouverture sur le monde. De nouveaux accès à la formation, à la connaissance, à la culture.

Dans ce domaine, notre présence au sein du syndicat mixte de la Fibre numérique 59-62.est un plus indéniable. Le Calaisis fait partie des territoires qui ont obtenu le label French Tech avec Valenciennes, Lens et Lille.

Nous avons la chance de disposer d’un Tektos Business Club qui est là pour accompagner l’implantation de start-ups. Trois de ces jeunes entreprises informatiques ont d’ailleurs bénéficié du fonds de soutien à l’innovation mis en place par Cap Calaisis.

Innover et oser doivent être les piliers de notre action dans le domaine du développement économique car c’est ainsi que nous pourrons créer des emplois, et de nouvelles richesses pour notre territoire.

Je vous remercie d’œuvrer en ce sens. Bon vent au FabLab de la Côte d’Opale

Add a Comment