My Ferry Link : 600 emplois menacés !

myderrylinkCe matin, à Londres, Le Tribunal d’appel de la concurrence a confirmé la décision prise le 27 juin par l’autorité de la concurrence britannique interdisant aux navires de My Ferry Link d’accéder au port de Douvres d’ici six mois.
Cette décision est un coup de massue pour l’économie  calaisienne et anglaise puisque la Scop SeaFrance emploie 600 salariés en France et en Angleterre !
En tant que Président de Cap Calaisis, je ne peux que dénoncer cette décision aux relents nationalistes et protectionniste. J’apporte tout mon soutien aux salariés et dirigeants de My Ferry Link afin qu’une solution soit trouvée pour la survie de l’entreprise.

J’invite tous les élus à en faire de même. A l’heure où le projet Calais Port 2015 va voir le jour, il serait impensable de voir 600 emplois supprimés dans l’industrie maritime.

my-Ferry-Link
Communiqué de presse de la SCOP MyFerryLink

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *