La Couveuse d’Entreprises : 5 ans déjà

A la Base de loisirs  Tom Souville de la Communauté d'Agglomération Cap Calaisis
A la Base de loisirs Tom Souville de la Communauté d’Agglomération Cap Calaisis

En 2009, lors d’un entretien informel avec M. Potier, ce dernier m’a lancé l’idée de la couveuse d’entreprises. Sa volonté, était de créer une structure différente pour l’aide à la création d’entreprises.

En tant que président de Cap Calaisis, j’ai d’abord recensé toutes les actions que nous soutenions déjà en faveur de la création d’entreprises.

Je veux parler :

  • de la pépinière, zone Marcel Doret,  dans laquelle nous prenons en charge une part importante des loyers,
  • d’initiative Calaisis, dont nous finançons le fonctionnement, créé par l’infatigable Michel Lemaire et qui propose des prêts d’honneurs aux porteurs de projets,
  • de la Boutique de gestion BGE et de Pyramide, également soutenus, qui forment et qui accompagnent les porteurs de projets. Etc. …

J’avais l’impression que nous avions mis en place, à l’échelle du Calaisis, un véritable couteau suisse de l’aide à la création d’entreprises.

Alors pourquoi une couveuse d’entreprise ? Nous savons tous que créer une entreprise, requiert du courage, voir un brin de folie. Que les démarches administratives sont longues, compliquées, couteuses. Que de trouver le bon interlocuteur n’est pas toujours chose aisée. On ne nait pas chef d’entreprise, on le devient !10620540_289022637957863_7806165180970620524_n

La couveuse sert à ça : Amener le porteur de projet à devenir un chef d’entreprise. Dans la couveuse, le droit à l’erreur existe, contrairement à la vraie vie économique qui est sans pitié. Grâce à vous, responsables et techniciens de cette couveuse, les porteurs de projet prennent confiance en eux. On dit qu’un chef d’entreprise est seul. Pas dans la couveuse, où il est accompagné et progresse au sein d’un groupe. Et, unis, on est toujours plus forts !

La couveuse a ce rôle d’accompagner, d’expliquer, de faire comprendre, et d’aider, ceux qui portent un projet de création. Bien sûr, tous les projets ne sont pas forcément viables économiquement, mais c’est justement ça aussi le rôle de la couveuse : améliorer son projet jusqu’à ce que l’on se sente prêt à prendre son envol. J’ai compris que la couveuse permettait de donner un sens à la vie de nombreuses personnes, au travers de leur projet.

C’est pour toutes ces raisons que j’ai fait confiance à Alain Potier et que j’ai proposé aux élus du Calaisis de soutenir la couveuse d’entreprises. C’était en 2009. Que de chemin parcouru depuis !

20141002_121458La couveuse n’a pas chômé en matière d’innovations. Elle a mis en place de nouvelles actions qui fédèrent et rassemblent les futurs créateurs… Je pense au Speed net working, petits déjeuners, Kit de l’entrepreneur à l’essai, Labélisé par l’union nationale des couveuses d’entreprises, portée depuis 2012 par BGE Littoral, et cofinancé par différents partenaires institutionnels, le repas annuel, et depuis 2013, l’avance de fonds.

Je tiens ici à féliciter l’équipe de la couveuse pour le travail qu’elle a effectué depuis cinq ans. Je tiens aussi à féliciter tous ceux qui ont eu le courage de se lancer dans la création d’entreprises. C’est une expérience extrêmement enrichissante même si elle passe par des difficultés. Chaque obstacle franchi vous rend plus fort. Et chaque entreprise créée rend plus fort notre territoire. Car, un territoire qui ne crée pas, c’est un territoire qui se meurt !

Création et innovation, sont deux mots importants dans le développement du Calaisis.

Alors longue vie à la couveuse d’entreprises Et tous mes vœux de réussite aux créateurs et futurs créateurs d’entreprises.

La 1ere richesse d’un territoire, ce n’est pas un port un aéroport, des autoroutes, des tunnels… C’est vous, les habitants du Calaisis. Alors, Encore bravo à tous.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *