L’économie numérique dans le Calaisis

conseil régional J’ai eu l’occasion d’intervenir ce lundi au Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais lors de la Conférence permanente du Schéma Régional de Développement Economique sur le développement numérique de notre territoire.

Calais et le Calaisis est un territoire de flux : flux de personnes avec plus 30 millions de passagers, flux de marchandises avec plus de 60 millions de tonnes de marchandises, flux d’informations car nous sommes aux abords des plus grands réseaux en Europe. L’économie numérique sur le territoire du Calaisis est donc un axe majeur de développement.

Nos atouts sont liés à notre situation géographique située sur la route des plus gros réseaux mondiaux de fibres optiques. Le territoire est sensibilisé à ces technologies par la présence d’un opérateur mondial de fibres optiques, par la présence d’une université et d’une école d’ingénieurs en informatique, et par l’arrivée de TEKTOS un incubateur de starts-up ainsi que par le FabLab qui va être créé.

Enfin, Nous sommes sur le fameux croissant de développement européen de Londres à Francfort en passant par Calais, Lille et Bruxelles.Tous les ingrédients sont réunis pour mettre en place une véritable stratégie en matière numérique.

Quels que soient les porteurs de projets, la communauté d’agglomération s’implique. L’objectif politique depuis six ans n’est pas de rattraper notre retard mais d’avoir un coup d’avance car nous passons de l’économie de la possession à l’économie collaborative, car les technologies numériques sont un domaine extrêmement dynamique.
Pour cela, il nous fallait des outils. Alors, le numérique sur le territoire de Cap Calaisis c’est :

  • depuis 2012 et la prise de compétence numérique par la communauté d’agglomération : le déploiement de la fibre optique sur le territoire, d’abord à destination des entreprises locales puis des particuliers. C’est un budget annuel de plus de 450 000 euros qui y est consacré.
  • la création du fonds communautaire d’appui à l’innovation qui répond à la demande des entreprises du territoire ayant un projet de développement innovant. A ce jour, en seulement 4 ans, c’est plus de 1 million d’euros qui ont permis de déclencher d’autres soutiens publics ou privés
  • l’accueil depuis juin 2013 de l’incubateur de startups TEKTOS : physiquement accueillies dans les locaux de la pépinière de l’agglomération, en partenariat étroit avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Côte d’Opale et Cap Calaisis. L’agglomération prend notamment en charge une partie des loyers.
  • Aujourd’hui 4 jeunes entreprises travaillent à leur développement. Elles parviennent à présent à lever les fonds privés des banques et des structures publiques dédiées.

conseil régional 2L’accélérateur calaisien travaille en synergie avec les 2 autres incubateurs franciliens avec un positionnement privilégié sur les startups franco-britanniques et vers les marchés anglo-saxons.

  • La création d’un FabLab en septembre prochain : dossier déposé par le Tektos business Club (soutenu par Vivendi, la CCICO, SNCF Développement, l’agglomération, l’ULCO et les acteurs privés) et retenu parmi les 14 « finalistes » au niveau national.
  • Un effort soutenu pour passer le territoire en très haut débit numérique. Les élus ont accepté pas plus tard que cette semaine d’accélérer le schéma d’équipement des zones d’activité en investissant 400 000 euros complémentaires rien que pour 2014.

La Communauté d’Agglomération Cap Calaisis est prête  à aller encore plus loin. D’où notre intérêt pour le programme Frenchtech car un accélérateur important pour les projets du territoire du Calaisis.

Add a Comment