Inauguration de la Clinique psychiatrique à Calais

Vous trouverez ci-dessous mon intervention lors de l’inauguration de la Clinique psychiatrique du Virval à Calais qui a eu lieu ce 11 octobre 2012

 » C’est avec beaucoup de plaisir que j’assiste à l’inauguration de la clinique du Virval.

En tant que président de Cap Calaisis, propriétaire de la zone d’activités du Virval, c’est un projet sur lequel j’ai misé dès le départ tant il me semblait cohérent et bien porté. D’autant qu’il vient compléter le superbe centre hospitalier du Calaisis et poser les bases d’un grand pôle santé du littoral dont l’existence est amplement justifiée par la position géographique et le niveau de desserte exceptionnel du Calaisis.

Pourtant, lorsque les docteurs Moraz et Lefebvre sont venus me voir, il y a environ deux ans, c’était pour me demander d’accélérer les procédures. Ils ne comprenaient pas pourquoi cela avançait si lentement. Et je dois dire que je suis totalement de leur avis.

Nous sommes en France les champions du monde des procédures, des normes, des délais administratifs…etc. Ces délais ne sont pas seulement un problème pour les entrepreneurs. Ils sont un problème pour le pays tout entier. Les spécialistes s’accordent à dire que si l’on raccourcissait les délais administratifs de 10 % en France, cela se traduirait par un dixième de point de croissance. Or la croissance c’est l’emploi. Autant dire une mine d’or à l’heure actuelle. Et en plus ça ne couterait pas un centime ! Vous comprenez que j’étais donc tout à fait d’accord pour accélérer le transfert des terrains pour permettre la construction de cette clinique.

Cap Calaisis étant propriétaire de la zone, même si nous en avons confié la gestion à ADEVIA, je me suis senti particulièrement concerné par la problématique des porteurs de projet. Et je mesure à quel point les promoteurs de cet établissement de soins sont méritant. Ils ont du tenir compte des avis et exigences de l’Agence Régionale de Santé, c’est bien normal. Dans le même temps ils devaient veiller à préserver l’équilibre économique de leur projet. (La santé n’a pas de prix mais elle a un coût !)

Tout en bataillant pour obtenir les terrains dans des délais raisonnables et à un prix plus que raisonnable, et là je dois remercier les élus de l’agglomération qui ont accepté de voter l’offre tout à fait intéressante qui était proposée. Cet effort, mesdames messieurs, n’est pas un cadeau, c’est un acte politique. Car derrière cette décision il y a 86 emplois directs et indirects. C’est une bonne nouvelle et une vraie richesse pour notre territoire. Et j’espère que cela va continuer.

D’autres projets sont en cours et je le répète, les services de la communauté d’agglomération sont mobilisés pour soutenir le développement économique.

Je souhaite pleine réussite à messieurs Moraz et Lefebvre et à toute leur équipe dans la gestion de cette clinique et dans le développement de leurs projets futurs.

 

Clinique psychiatrique du Virval en quelques chiffres :

Autorisation : 90 lits et places (hospitalisation complète = 75 lits + Clinique de Jour = 15 places)

Emplois :  86 dont 74 au sein de la Clinique, et 12 auprès des partenaires des sociétés de bionettoyage et de restauration

Investissement : 15 000 000 €

Terrain : 34 255 m2

SHON : 7 620 m2

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *