CargoBeamer sur la zone logistique de la Turquerie

C’est une belle journée pour le Calaisis, pour la région et pour la France. Ce projet de lien entre l’est et l’ouest européen est plus fort que n’importe quel traité de paix et d’amitié. Et pour moi qui suis un européen convaincu, c’est un plaisir de vous recevoir. Notre territoire est un territoire de passage. Nous sommes le seul lieu en France, et peut-être en Europe, à posséder six entrées internationales dont quatre points de passage aux frontières. La vocation naturelle de notre territoire est donc intimement liée au transport. Plus de trois millions de camions transitent actuellement par Calais. C’est pourquoi, sur ma proposition, les élus de Cap Calaisis ont voté sans hésiter l’achat des terrains et la création de la zone logistique de la Turquerie dès le lendemain de notre élection en 2008, le 7 juin pour être précis. Ce n’était pas un pari sur l’avenir pour moi mais un investissement de bon sens. Au lieu de subir les nuisances liées au trafic fret, il fallait en faire un axe de développement économique en développant tous les services liés au transport et en premier lieu la logistique. Tout cela s’est décidé bien avant que l’on sache quels seraient les investisseurs qui transformeraient cet espace en zone d’activités. Et c’est DCB international et son président monsieur Caudard Breille, rencontré lors d’un salon professionnel, qui a été l’homme providentiel avec son projet intitulé Calais Premier. Jamais projet n’a si bien porté son nom. Calais Premier ! Et je le félicite d’avoir eu le flair, le fameux flair de l’homme d’affaires, pour détecter les qualités et le potentiel extraordinaires de ce nœud routier, ferroviaire, portuaire et aéroportuaire qu’est la zone de la Turquerie. La Turquerie c’est 160 hectares reliés fer, au croisement de deux autoroutes. A égale distance du port et d’Eurotunnel. Et à proximité de l’aéroport de Calais-Dunkerque et de la gare de Calais Frethun. C’est une zone sur laquelle nous avons prévu d’investir prés de 19 millions d’euros en aménagement dont 2.5 millions rien que pour le nœud ferroviaire. Nos efforts seront bientôt récompensés, je l’espère. Aujourd’hui, nous assistons à l’acte 2 avec le projet d’implantation d’une entreprise hautement représentative du développement durable. Cargobeamer représentée par son président directeur général monsieur Weidemann. Soyez le bienvenu monsieur, cela fait trois ans que j’attends ce moment. Le procédé mis au point par Cargobeamer possède toutes les qualités qui nous sont chères. Il est économique, respectueux de l’environnement, créateur d’emplois directs et induits. C’est aussi un procédé innovant. Nous sommes fiers d’avoir été choisis comme premier site d’implantation de cette technique révolutionnaire. Je souhaite pleine réussite à cette implantation. Je sais que vous avez eu quelques difficultés pour obtenir les autorisations nécessaires pour utiliser les infrastructures ferroviaires françaises. Sachez qu’en ce qui concerne votre implantation sur le territoire de Cap Calaisis, les services techniques et de développement économiques de la communauté d’agglomération sont à votre service. Et au nom de tous les élus communautaires je vous apporte officiellement le soutien de la communauté d’agglomération du Calaisis.

Retrouvez ci-dessous la video

Cargobeamer

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *