MSDC : « Être les porte-voix des sans-voix »

http://www.emilangues.education.fr/files/par-rubriques/La_Voix_du_Nord_logo.pngLe mouvement des sociaux-démocrates du Calaisis (MSDC) a présenté son programme vendredi. Une présentation commune aux trois candidats, avec cependant des spécificités
propres aux cantons sur lesquels ils se présentent.

 

« Je suis en accord complet avec la politique départementale, mais le bât blesse sur la représentation du Calaisis au sein du
conseil général », explique Marcel Pidou, candidat sur le canton de Calais-nord-ouest.

C’est d’ailleurs le sens de la candidature des sociaux-démocrates qui ne se sont pas présentés sur Calais-est : « Objectivement,
Serge Peron y a fait du très bon boulot. On soutient sa démarche ». Sur le canton Nord-Ouest, Marcel Pidou et sa suppléante, Catherine Danel, entendent s’engager sur la solidarité et la
santé.

Ilshttp://www.lavoixdunord.fr/stories/image250x00/mediastore/VDN/A2011/M03/msdc-Etre-les-porte-voix-des-sans-voix-984669.jpg souhaitent créer 1 000 emplois par le développement des structures d’insertion ou encore fonder u ne maison de l’adolescence qui accueillerait des jeunes de 11 à 19 ans.
Pour Calais centre, « un canton privilégié », Laurent Lenoir et Malika Bouazzi ont fait part de leur étonnement qu’une section international
e ait été créée à Boulogne et non à Calais. « Dominique Dupilet souhaite que le Département soit le plus anglophone de France, il y a du
boulot », souligne le candidat qui a ensuite évoqué la sécurisation du collège Jean-Macé, avant de parler tourisme.

Lire la suite —>>>

MSDC : « Être les porte-voix des sans-voix »

http://www.emilangues.education.fr/files/par-rubriques/La_Voix_du_Nord_logo.pngLe mouvement des sociaux-démocrates du Calaisis (MSDC) a présenté son programme vendredi. Une présentation commune aux trois candidats, avec cependant des spécificités
propres aux cantons sur lesquels ils se présentent.

 

« Je suis en accord complet avec la politique départementale, mais le bât blesse sur la représentation du Calaisis au sein du
conseil général », explique Marcel Pidou, candidat sur le canton de Calais-nord-ouest.

C’est d’ailleurs le sens de la candidature des sociaux-démocrates qui ne se sont pas présentés sur Calais-est : « Objectivement,
Serge Peron y a fait du très bon boulot. On soutient sa démarche ». Sur le canton Nord-Ouest, Marcel Pidou et sa suppléante, Catherine Danel, entendent s’engager sur la solidarité et la
santé.

Ilshttp://www.lavoixdunord.fr/stories/image250x00/mediastore/VDN/A2011/M03/msdc-Etre-les-porte-voix-des-sans-voix-984669.jpg souhaitent créer 1 000 emplois par le développement des structures d’insertion ou encore fonder u ne maison de l’adolescence qui accueillerait des jeunes de 11 à 19 ans.
Pour Calais centre, « un canton privilégié », Laurent Lenoir et Malika Bouazzi ont fait part de leur étonnement qu’une section international
e ait été créée à Boulogne et non à Calais. « Dominique Dupilet souhaite que le Département soit le plus anglophone de France, il y a du
boulot », souligne le candidat qui a ensuite évoqué la sécurisation du collège Jean-Macé, avant de parler tourisme.

Lire la suite —>>>