DCB International à Calais : Revue de presse

 

http://www.nordlittoral.fr/img/header/elements/logo_nord-littoral.pngLa Turquerie doit devenir la plus importante plateforme logistique au nord de Paris. Deux mille emplois sur un plateau

La communauté d’agglomération, un aménageur immobilier et un concessionnaire se sont engagés hier à faire de la Turquerie le plus grand site logistique au nord de
Paris.

Mille emplois directs, et autant d’indirects, sont promis par ce projet intitulé « Calais premier ».


La communauté d’agglomération, l’aménageur immobilier et le concessionnaire se sont symboliquement engagés à réaliser la première phase de Calais Premier d'ici à 2013-2014.
C’est dans les locaux de Cap Calaisis qu’a été tracé hier l’avenir de la Turquerie. Le président de la communauté d’agglomération Philippe Blet et Natacha Bouchart,
maire de Calais mais présente ici en tant que présidente de Calais Promotion, ont reçu le directeur général du promoteur lyonnais DCB International et celui du concessionnaire Adévia, Bruno
Fouquart. Chacun a signé un engagement à réaliser la première phase du site logistique de la Turquerie bientôt connu sous le nom de Calais Premier. Cette première phase porte sur l’aménagement de
50 hectares du site, lequel devrait couvrir à terme 160 hectares.

Cette première phase devrait être achevée d’ici 2013-2014, faisant de la Turquerie l’une des plus grandes plateformes logistiques au nord de Paris, tandis qu’une
deuxième phase ferait du site l’un des plus grands de France. D’après Didier Caudard-Breille, directeur général de DCB International, Calais Premier doit créer mille emplois directs, et mille
autres induits, pour cette seule première phase. Lire la suite —>>>

http://www.emilangues.education.fr/files/par-rubriques/La_Voix_du_Nord_logo.pngUn promoteur lyonnais lance le projet « Calais Premier » à la Turquerie

Le plus grand projet logistique au Nord de Paris. Rien que ça. C’est en tout cas ce que promet le patron de DCB International, présent hier à Calais pour signer un
premier partenariat avec la communauté d’agglomération et Calais Promotion. Mille à deux mille emplois seraient à la clef.

 

> DCB, c’est qui ?

Derrière ces initiales on trouve Didier Caudart-Breille, connu dans la région lyonnaise pour ses nombreuses réalisations en immobilier d’entreprise.

DCB International emploie douze personnes et a réalisé en 2010 un chiffre d’affaires d’environ 40 millions d’euros.

> La rencontre avec Calais Elle s’est faite au dernier salon de l’immobilier commercial (MAPIC), à Cannes, en novembre dernier. Cap Calaisis et
Calais promotion y cherchaient des investisseurs, notamment pour la zone de la Turquerie. DCB International a été séduit par l’emplacement stratégique du terrain « près du port, des
autoroutes et du fer », s’enthousiasme le promoteur lyonnais. « Je me suis dit « comment se fait-il que je sois le seul intéressé ? », s’étonne t-il encore. Le partenariat entre les
Calaisiens et DCB International n’en est donc qu’à ses balbutiements. Il ne repose en tout cas pour l’instant que sur une convention qui a été signée hier après-midi et qui n’est pas une promesse
de vente.

Néanmoins, DCB International prévoit d’investir à Calais environ 200 millions d’euros.

> Le projet « Calais Premier » Sur le papier, ce projet est énorme. DCB International, tout comme Philippe Blet, président de Cap
Calaisis et Natacha Bouchart, maire et présidente de Calais Promotion, n’y vont pas par quatre chemins : « il s’agit du plus grand projet logistique au nord de Paris ». Le promoteur
envisage en tout cas de construire un ensemble logistique de plus de 200 000 m², avec une première phase de 50 hectares suivie d’une autre, plus vaste encore. Le projet vise à accueillir les
activités logistiques et de services destinées au transport en proposant à des entreprises françaises et anglaises, notamment, des entrepôts, des bâtiments spécialisés mais aussi des bâtiments
tertiaires. « Il s’agira d’une gigantesque plateforme logistique multimodale », s’enthousiasme Didier Caudard-Breille. Pour l’instant, son entreprise est en phase de négociations avec
des entreprises susceptibles d’être séduites par ces nouvelles installations sur le site calaisien. « Nous nous sommes donnés six mois, neuf mois maximum pour finaliser le projet et rentrer
dans le concret ».Lire la suite
—>>>

Un grand projet lhttp://www.cbanque.com/style/v5/cbanque-logo.pngogistique à Calais
devrait créer « un millier d’emplois »

Un projet logistique, présenté comme le plus grand au nord de Paris, d’une surface de 280.000 m2, doit sortir de terre d’ici 2013 à
Calais entre le port et le tunnel sous la Manche et créer un millier d’emplois directs, ont annoncé lundi les promoteurs à Calais.

Le promoteur lyonnais DCB international, a été choisi par la communauté d’agglomération du Cap Calaisis pour mener à bien ce projet
baptisé « Calais Premier ».

Il sera situé dans la zone de la Turquerie, à la jonction des autoroutes A16 et A26. Les travaux doivent débuter fin 2012.

La première phase – sur 50 hectares – doit accueillir les activités logistiques et de services destinés au transport, et prévoit
220.000 m2 d’entrepôts logistiques, des ensembles de 50.000 m2 avec embranchements ferroviaires et 11.000 m2 de bâtiments tertiaires. Les promoteurs envisagent l’accueil d’un terminal d’autoroute
ferroviaire.

http://www.cbanque.com/i/media/000943ifda.jpgSelon Didier Caudard-Breille, directeur général de DCB international, la première phase du projet, situé à « un endroit stratégique », doit permettre la création « d’un millier
d’emplois » directs, et autant d’induits pour un investissement de près de 200 millions d’euros. La seconde pourrait atteindre 300 millions d’euros.

« Calais Premier a vocation à devenir l’une des toutes premières portes d’entrée du trafic de marchandises entre le Royaume-Uni et
l’Europe continentale, notamment pour le secteur de la grande distribution », a-t-il précisé.

Selon Philippe Blet (DVG), président de la communauté d’agglomération Cap Calaisis, ce projet est une « étape dans un long combat qui
durera tant que nous aurons des chômeurs dans le Calaisis ». L’objectif premier est, selon lui, qu’il « bénéficie aux habitants de Calais et du Calaisis », qui affichait selon lui en 2010 un taux de
chômage de 16,7%.
Lire la suite —>>>

http://www.lemoniteur.fr/images/titles/lemoniteur.jpgMéga-projet de 220 000 m2 de shon
à Calais

Le promoteur lyonnais DCB International a été choisi par la communauté d’agglomération du Cap Calaisis pour la construction d’un
ensemble logistique de 220 000 m2 de Shon sur la zone de la Turquerie, située entre le port et le Tunnel sous la Manche.

Sur les 160 hectares de la zone, l’opération « Calais premier » occupera 50 hectares. Outre les deux bâtiments logistiques, l’opération
comprend la construction de 11 000 m2 de bâtiments tertiaires et de 50 000 m2 de bâtiments «stockage à terre». L’ensemble conçu par Soho Aurea constitue la première phase du développement de la
ZAC qui porte un potentiel de 400 000 m2. Cette phase pourrait démarrer en construction fin 2012 pour être livrée en 2013-2014. Didier Caudard-Breille, dirigeant de DCB International, dit avoir
des contacts sérieux avec des utilisateurs britanniques. En tout cas, il ne lancera pas en blanc ces entrepôts et s’est entouré de DTZ pour commercialiser les espaces. Lire la suite —>>>

http://www.batiweb.com/images/tpl/logo.jpgLancement du
plus grand parc logistique au nord de Paris

Le promoteur lyonnais DCB International a été choisi par la Communauté d’agglomération du Cap Calaisis pour la construction de
« Calais Premier », ensemble logistique de plus de 200.000 m2 à Calais, présenté comme le plus grand projet logistique au nord de Paris (160 ha de surface développée totale).

   

Le promoteur lyonnais DCB International construira dès 2012 ce qu’il présente comme
« le plus grand projet logistique lancé au nord de Paris, avec 50 hectares développés en première phase pour une surface développée totale de 160 ha ». Situé sur la zone de la
Turquerie à Calais, cet ensemble logistique baptisé « Calais Premie
Lancement du plus grand parc logistique au nord de Paris
r » sera construit
pour la Communauté d’agglomération du Cap Calaisis. Il prévoit dans sa première phase la construction de 220.000 m2 d’entrepôts
logistiques, dont des bâtiments « cross-docking », « stockage à terre », et des ensembles de 50.000 m2 avec embranchements ferroviaires. Mais aussi la construction de plus de 11.000 m² de bâtiments tertiaires et la possibilité d’accueil d’un terminal d’autoroute ferroviaire. Après cette phase 1 qui
doit être achevée d’ici 2013-2014, une phase 2 est en programmation.Lire la suite —>>>