La maintenance d’Eurotunnel doit rester dans le Calaisis

http://www.mondial-infos.fr/wp-content/uploads/2008/09/eurotunnel.jpgL’article de
presse concernant l’implantation d’ateliers d’Eurotunnel hors du Calaisis m’a fortement interpelé. Je suis d’ailleurs particulièrement étonné du peu de réactions qu’il a suscité. On connaissait
le projet du Pont d’Ardres mais, si ce lieu d’implantation ne convenait pas, nous avons d’autres propositions à faire.


Il est inenvisageable de laisser ce projet d’activités être récupéré par d’autres
territoires sans avoir exploré tous les sites possibles d’implantation locale. Pour ce dossier comme pour d’autres, notre mobilisation doit être à la hauteur de l’enjeu crucial qu’est l’emploi
pour notre territoire. De bonnes raisons nous seront surement objectées. A nous de trouver de meilleures réponses.


J’ai demandé un rapide état des lieux et il semble que rien de fondamental ne s’oppose à
ce que ce projet s’établisse dans le Calaisis. Tout particulièrement lorsque deux sites potentiels d’implantation, susceptibles d’accueillir ce type d’activité, peuvent être proposés
immédiatement.


En période de crise économique il est hors de question de laisser s’échapper la moindre
opportunité de créer ne serait-ce qu’un emploi. D’autant que, dans le cas qui nous intéresse, cette activité touche à l’un des domaines d’excellence du Calaisis.


Les transports et la logistique font l’objet des plus grands projets d’investissements que
le Calaisis ait connu depuis des années. Le port Calais 2015, la zone logistique de la Turquerie, les nouvelles dessertes ferroviaires. Tous ces projets sont les emplois de
demain.


La récente venue du Délégué Interministériel à l’Aménagement du Territoire nous a permis
de rappeler que le territoire calaisien souhaitait renforcer sa position sur le créneau du transport et de ses activités dérivées. La maintenance ferroviaire en est une.


http://www.jdf.com/basemedias/2009/06/25/dedf98d0-6164-11de-9acf-d3bffe7916cc.jpgJ’ai adressé un courrier au président d’Eurotunnel, monsieur Gounon, ainsi qu’au préfet, au sous préfet, au
SGAR et bien entendu à madame Bouchart, maire de Calais, afin de mettre en place rapidement un groupe de réflexion sur ce sujet.


Argument supplémentaire, la SNCF, premier client d’Eurotunnel et propriétaire de
SeaFrance, trouverait là une magnifique occasion d’offrir des reclassements aux salariés licenciés de notre compagnie maritime.

3 Comments