Conseil de gouvernance du Plan Local de Développement Economique.

Mot d’accueil lors du 1er Conseil de gouvernance du Plan Local de Développement Economique, en présence de Pierre de
Saintignon, Vice-président du Conseil Regional du Nord/Pas-de-Calais.



Je suis particulièrement heureux d’accueillir le conseil de
gouvernance du Plan Local de Développement Economique.

 

Je suis heureux que la première réunion de ce conseil se tienne à Cap Calaisis car,
au-delà des frontières administratives de l’agglomération que je préside, je mets un point d’honneur à considérer le Calaisis selon ses frontières naturelles, c’est-à-dire celles du bassin de
vie.

 

Je suis heureux de vous recevoir pour montrer que, malgré les épreuves, ce grand
Calaisis est un territoire dynamique, complémentaire et cohérent.

 

Lundi soir j’ai reçu les syndicats de l’entreprise Cuno menacée de
fermeture.

Bien que située aux Attaques, c’est-à-dire en dehors du périmètre de Cap Calaisis,
nous avons partie liée. Nous ne pouvons pas ne pas nous préoccuper de ce qui se passe dans les territoires voisins. Nos développements respectifs vont de paire. Nous vivons dans un même bassin
de vie. Notre espace social est commun. Nous résidons, travaillons, consommons, pratiquons des activités de loisirs dans des lieux différents mais sur un territoire commun. Il est donc évident
que nous devons travailler ensemble.

 

Nous en avons eu un brillant exemple, récemment, lors des dizaines d’heures de
discussions en réunions publiques sur le grand projet Calais Port 2015.

 

Tout le monde a participé et le président Puissesseau l’a bien résumé :
« C’est tout le littoral qui s’est projeté dans un avenir partagé ». C’était tout simplement fabuleux.

 

Dans ces temps difficiles, nous devons être unis pour conforter et développer nos
savoirs faire et nos atouts, en les organisant en pôles d’excellence.

 



Mais nous devons surtout innover et favoriser l’innovation. Un
territoire qui n’a pas de regard vers l’avenir est un territoire condamné.

 

A Cap Calaisis, nous avons créé, en partenariat, avec le Conseil Régional, un fond
d’intervention à l’innovation qui a été doté pour la première année de 150 000 euros.

 

Ce fond a bénéficié, pour l’instant, à deux entreprises dont l’entreprise Meccano que
nous irons visiter cet après midi.

 

J’espère que nous serons amenés à aider d’autres entreprises innovantes dans les
années à venir.

Pour terminer ce mot d’accueil, je dirai que nous avons tous les ingrédients pour
réussir :

Un territoire qui se parle, des savoir faire, des pôles d’excellence, des
entrepreneurs, des jeunes, des filières de formation, des espaces à aménager, des infrastructures performantes…

 

Reste à mettre en œuvre la recette pour nous amener vers la réussite. C’est une part
de cette recette que nous élaborons aujourd’hui.