Conseil Communautaire de Cap Calaisis

conseil communautaire du 22 octobre 2009
envoyé par calaistv. – L’info video en direct.

La ZAC de la Turquerie pointe le bout du nez

Les élus communautaires ont inauguré hier leurs acquisitions sur la ZAC de la
Turquerie.


En un peu plus d’une heure chrono, les élus de Cap Calais ont épuisé l’ordre du jour, réunion de port 2015 à
Boulogne oblige.


Pour les élus du Calaisis, leur présence à ce rendez-vous en terres boulonnaises se justifie d’autant plus que la communauté d’agglomération rendra son cahier d’acteur pour le projet de port 2015
le 5 novembre prochain à Coquelles, en présence de Paul Watkins, le président du Dover District Council, équivalant outre-Manche de la communauté d’agglomération du Calaisis :
« Ainsi, il sera clairement signifié que nos deux ports jumeaux doivent se développer ensemble, dit Philippe Blet. Que l’un ne peut être en
Les élus communautaires ont inauguré hier leurs acquisitions sur la ZAC de la Turquerie. retard par rapport à l’autre. Que nous n’avons des intérêts communs dans nos projets respectifs de développement portuaire ».

Les précisions de Peron
Gros morceau de la réunion d’hier soir, la communication du rapport de la Chambre Régionale des Comptes sur la gestion de la CAC entre 2001 et 2007 (lire plus bas) a suscité une mise au
point de Serge Peron, déjà en poste lors de cette mandature, sur les près de 9 millions d’euros pointés du doigt par le rapport : « La loi Chevènement de 1999 était beaucoup
plus souple jusqu’en 2004, quand nous avions déjà effectué ces transferts de charges. Rien n’a été fait en douce. Après 2004, les textes ont été beaucoup plus restrictifs
 », assure le
maire de Marck qui regrette que ce rapport n’en tienne pas compte dans ses conclusions.
« Nous prenons acte », a noté Philippe Blet qui se félicite d’avoir « remis à flot la maison » après avoir récupéré des « finances
exsangues
 ». Il a promis « de tenir compte des remarques du rapport dans les prochaines décisions communautaires et notamment lors des éventuels transferts de
compétences
 ». Et le président manifeste le désir d’ouvrir le champ de certaines de ces compétences notamment dans le domaine du traitement des ordures ménagères : « Le
quartier du Pont-du-Leu est symptomatique : le matin à la même heure, on peut avoir trois camions-poubelles qui font demi-tour au même endroit, c’est absurde.

 » Il souhaite avancer vers des aménagements qui seraient « gagnant-gagnant » pour la communauté d’agglomérations comme pour les communes : « Il n’est pas
question que les uns se face du beurre sur les dos des autres
 ». Lire la suite
—>>>

One Comment