Blériot 2009 : Discours de Cloture



Je suis très heureux de vous recevoir pour cette soirée qui met un point final aux festivités du centenaire de la
traversée de la Manche par Louis Blériot.

La ville de Sangatte Blériot-Plage nous proposera tout à l’heure un grand feu d’artifice musical.

La mobilisation des communes et des services de l’agglomération a été totale. Je sais maintenant que nous pouvons
aborder les jeux olympiques avec confiance.

Nous réussirons aussi bien qu’au long de ce week-end. Ce week-end a été la célébration d’un exploit et d’un homme.
L’exploit n’est plus à décrire. 37 minutes d’une traversée aventureuse, épique, légendaire.

Derrière, il y a un homme : Louis Blériot. Il n’a pas écouté les personnes raisonnables, les gardiens de l’ordre
des choses. Il a su rêver l’impossible, imaginer les moyens d’y parvenir et faire fi des commentaires des tenants, toujours zélés, de la pensée lisse et correcte.

Cet homme m’intéresse. Je me sens une proximité, des points communs. Louis Blériot avait cette certitude qui force les destins, cette vision de l’avenir.

Il devient ainsi un précurseur de l’aventure aéronautique. Il ouvre aussi la voie à une aventure industrielle
exceptionnelle. Il fera construire les premiers avions en série.

Nous ne pouvions vous recevoir que dans un lieu à l’identité tout aussi affirmée. Ce n’est plus un secret, la base de
voile et de loisirs de Sangatte, s’appelle base Tom Souville.

Son inauguration aura lieu à la rentrée en présence de tous les partenaires, les financeurs, les représentants de
la voile du Calaisis, du département et bien au delà. Mais en attendant, je voulais que déjà nous puissions l’appeler par son nom, Tom Souville.

C’est pourquoi, je tenais à vous faire partager ce moment. En étant rassemblé dans ce lieu, nous baptisons cette
base. Faut-il rappeler qui était Tom Souville ?

Capitaine corsaire, Tom Souville est né à Calais en février 1777. Il s’embarque clandestinement à l’âge de 9 ans sur
un bateau de pêche. Il marque ainsi précocement une volonté hors norme.

Sa carrière de corsaire sera faite de combats, de nombreuses prises dans la Manche et de quelques séjours dans les
cachots anglais. Le courage sera sa marque.



La paix revenue, Tom Souville devient commandant de la Malle entre Douvres et Calais. Il décède à l’âge de 62 ans.

Entre temps, il sera nommé premier président de la « Société Humaine », l’ancêtre de la société nationale
de Sauvetage en Mer. Il deviendra aussi conseiller municipal.

Ce soir deux destins peu banals se sont croisés ici : Louis Blériot et Tom Souville. Deux destins qui laissent
des traces dans l’histoire. Nous avons à être dignes de l’héritage qu’ils nous ont laissé.

Ces destins concentrent toutes les qualités du Calaisis : la créativité, le courage et la ténécité. La capacité à se
projeter dans l’avenir et à y mettre tout les moyens à sa disposition.