6mois de présidence (2)

Aprés 6 mois de présidence à l’agglomération, j’ai eu l’occasion de rencontrer la presse au lendemain du Conseil Communautaire de ce mois d’octobre.

Interview publié dans le Nord Littoral 19 octobre
2008

Six mois de présidence pour Philippe Blet

Philippe Blet, après la séance communautaire, a fait le point sur les dossiers en cours, six mois après son arrivée à la
présidence de la Communauté d’agglomération du Calaisis


Ce premier anniversaire tombe bien. Philippe Blet, le président de la communauté d’agglomération du Calaisis, a invité la
presse pour un premier bilan, six mois après son élection, mais surtout au lendemain d’une séance communautaire « historique » puisqu’elle autorise les élus à lever un nouvel
impôt.

Une conférence qui lui donne une nouvelle occasion de s’exprimer sur le sujet.

Impôt nouveau
« Je suis reconnu comme un élu courageux et responsable. Cette fiscalité mixte aurait dû être créée à l’ouverture d’Icéo… La CAC gère des équipements déficitaires. C’est normal. Mais on
peut aussi mettre en place de nouvelles organisations pour que cela fonctionne mieux. A Icéo, on a eu un important problème de personnels, certains salariés avaient 150 heures supplémentaires
à rattraper. Le dossier de la base de voile est un autre exemple frappant. Dans le projet initial, le coût de fonctionnement est de 500 000 euros. En réalité, il sera au minimum de
680 000 euros par an. Et en mode standard, cette enveloppe monte à 900 000 euros… Le double de ce qui était prévu. Je ne cherche pas de responsable, mais nous avons été élus pour faire
vivre ce territoire, qu’il soit le poumon de l’Europe. Sans cet impôt, la communauté d’agglomération aurait juste la tête en dehors de l’eau. J’ai participé à l’assemblée générale des communautés
d’agglomération à Montpellier. J’ai discuté avec d’autres présidents. La CAC est au temps de la préhistoire ! Ailleurs, ils discutent projets, ils ont une marge de manoeuvre. Pourtant le
Calaisis a des atouts que d’autres n’ont pas.
La première année, nous ne décidons pas du taux de l’impôt supplémentaire. Nous voterons la somme que nous voulons dégager. Elle sera
entre 1 et 1,5 million d’euros. Ensuite, ce sont les services fiscaux qui sortiront les taux. Nous avons un scénario qui nous indique que l’impôt additionnel serait de 0,75 pour la taxe
d’habitation, 0,60 pour le foncier bâti et 1,60 pour le foncier non bâti. Ce n’est qu’ensuite, en 2010-2011 que nous pourrons jouer sur les trois taux.
 »
Turquerie :
tout est à faire

Contrairement à ce que l’on pouvait penser la zone de la Turquerie n’appartient pas à la CAC : « Nous avons lancé avec Natacha Bouchart la procédure de déclaration d’utilité publique
sur cette zone. Pour financer l’opération, 24 millions d’euros pour l’achat des terrains et leur équipement, nous contactons Dexia France. Ils nous ont répondu que les précédents emprunts
étaient déjà sous-tension… Avec cette nouvelle ligne d’impôt, nous aurons une marge de manoeuvre.
 »
Calais JO 2012
fin novembre

« Sur le littoral tout le monde avait des projets… sauf Calais. Le 22 novembre, nous lancerons le comité local Calais JO 2012. Romain Barras sera le parrain. Nous réunirons dans
cette équipe des sportifs, des acteurs économiques, des gens de la culture, le professeur Haidar du CH Calais mettra en place un plateau technique médical. Nous mettrons en place des équipes de
bénévoles et d’interprètes qui accompagneront les équipes qui séjourneront dans le Calaisis… Dans le même cadre, nous mènerons des actions dans les collèges pour faire passer les messages de
l’olympisme, le respect de l’autre. Le collège Jean-Jaurès a entrepris une action très intéressante à ce sujet. Nous aimerions aussi envoyer plusieurs jeunes du Calaisis à Londres pendant les Jeux. Pourqoi pas 2012
jeunes ?

Zone Axial,
un projet d’excellence

« C’est un dossier d’excellence territoriale, nous le déposerons à L’Europe avant le 31 décembre. Nous devons faire de cette zone, une carte de visite que les touristes n’oublieront
pas. Pour l’instant, nous devons déposer un périmètre et l’esprit du projet. Nous souhaitons sur cette zone un mélange d’habitat collectif qui descendrait sur le port de plaisance, avec un palais
des congrès et une zone artisanale. Nous voulons créer une zone économique et touristique originale. L’architecture doit être d’un excellent niveau. Ce projet doit être remarquable, comme à
la Rochelle.
Ce que les élus ont réalisé là-bas est formidable ! Maintenant le montage sera-t-il confié à un privé ? A une SEM ? Ou autre chose ? On ne sait pas. En parallèle, nous
négocierons avec la Région, propriétaire des terrains.
L’Europe recevra plus de quinze dossiers du Nord-Pas-de-Calais. Nous devrons nous battre pour décrocher des fonds
européens. »

Archéologie en 2009
« La création d’un service archéologie au sein de la CAC est en phase terminale. L’équipe devrait être en place au début de l’année prochaine. Je pense qu’elle sera composée de 5 ou 6
personnes. Le budget tournera autour de 300 000 euros par an. Mais nous souhaitons que ce service puisse intervenir sur d’autres secteurs, dans tout le Nord-Pas-de-Calais. Nous devons arriver
à optimiser ce service.
Ce service permettra d’avancer beaucoup plus vite sur des implantations d’entreprises. Parfois, certains chantiers sont bloqués plusieurs mois car les archéologues de l’Inrap ne sont pas
libres. »

Collecte des déchets
« En ma qualité de président de la communauté de communes, j’ai écrit à tous les maires pour connaître leur avis sur la collecte des déchets.
Quatre maires sur cinq m’ont précisé qu’ils sont favorables à une prise de cette compétence par la CAC. Le maire de Calais est défavorable pour l’instant.
C’est une décision communale, nous ne pouvons pas faire de l’ingérence… Calais gère sa feuille de route. C’est aux élus calaisiens de prendre la décision.
 »

Un DGS à la CAC
Le nouveau directeur général des services arrivera le 19 novembre à la CAC. Pendant un mois, il prendra en main les destinées de la communauté d’agglomération du Calaisis tout en continuant
ses fonctions de DGS de Coudkerque-Branche. Car, comme nous vous l’avions annoncé dimanche en Echos et Chuchotement, c’est bien Bernard Devaux qui est recruté par le président Blet. « Je
l’ai rencontré chez des amis… Je ne le connaissais pas, je l’ai découvert, nous avons la même vision pour gérer la CAC, la même culture de projets. Le même goût pour l’efficacité, la rapidité…
C’est vrai, je voulais recruter quelqu’un hors de la région, un oeil neuf. Mais le feeling a parlé.
 »
Propos recueillis par Philippe HENON

Retrouvez également l’interview sur lavoixdunord.fr par Arianne Delepierre
Lire l’article —>>>>

Les articles suivants concernent le conseil communautaire du 16 octobre 2008

  • Un nouvel impôt pour les habitants de la CAC l’année prochaine par Annick Michaud sur lavoixdunord.fr
    Lire l’article —>>>

  • Réunion du conseil communautaire hier soir : Un impôt en plus pour le Calaisis par Eric Dauchart sur
    nordlittoral.fr Lire l’article —>>>