Calais : urgence économique

http://www.directferries.fr/images/maps/main/calais.gifLe Calaisis, à la croisée de l’Europe, est dans une situation géographique remarquable. Les infrastructures disponibles (autoroutes, aérodrome, TGV, tunnel sous la manche, flotte pour trafic transmanche, liaison très haut débit pour l’internet) sont à la hauteur d’un grand projet de développement pour notre région, le Calaisis, et au délà pour la région Nord-Pas-de-Calais. Enfin, à la différence des villes voisines (Boulogne ou Dunkerque), le Calaisis bénéficie d’une réserve foncière importante.


Malgré tout cela, depuis près de quinze ans, au lendemain de l’inauguration du tunnel sous la manche, vous pouvons observer sur le terrain aucun changement structurel.


http://www.ville-calais.com/photo/divers/photos/calais_3.JPGEn revanche, nous avons vu développer le commerce tant à l’intérieur de Calais qu’à l’extérieur. Le commerce dans un territoire donné, ne créer pas de richesses tant pour la collectivité que pour le citoyen. Je n’évoquerais pas ici la précarité qu’engendre le commerce pour les salariés, CDD, temps partiels, très faibles salaires. De plus, la création du Centre Commercial des 4 boulevards, a eu comme effet de vider les boulevards commerciaux.

En clair, pour remplir les "4B", nous avons déshabillé Pierre, pour habiller Paul. Il suffit d’observer le nombre de mètres de vitrines commerciales vides. Couplé avec le paiement du parking dans les rues commerçantes de Calais, cela donne une impression d’une ville morte.


Une seule question doit se poser : pourquoi ?


http://raztour.razorback2.com/destination/calais/photos/beffroi_calais.jpgSans un homme (ou une femme) ou une équipe d’hommes et de femmes ayant la volonté politique de bâtir un grand projet de développement, une région comme la nôtre ne peut rester que dans un statut quo. La particularité du Calaisis est claire les responsables politiques et économiques n’ont jamais eu la volonté de présenter ce projet tant attendu par les calaisiens.


Ces responsables politiques et économiques ne sont restés que dans les déclarations d’intention et dans leur sphère de "compétence" : la CCI sur son trésor de guerre, la Mairie avec ses chomeurs, accusant l’un et l’autre d’être responsable.


Chacun peut mesurer l’ampleur de cet immobilisme : taux de chômage important, fermeture d’usines, mettant en place des logiques d’enfermements "c’est pas nous, c’est les autres !!!.

La victimisation ou la politique du "pas nous pas nous" a des limites.


Qui a proposé un projet fédérateur depuis plus de trente ans ? personne, sauf André CAPET, Député socialiste et adjoint au Maire de Calais au moment de l’ouverture du Tunnel sous la manche. Mais pour quelles raisons n’at-t-il pas été suivi ? Mystère!!!!! (je vous laisse deviner !!)


http://www.ifen.fr/littoral/lettres/lettre2/images/port_calais.jpgLe réveil de notre ville et de sa région est une nécessité, une urgence, car bon nombre de Calaisiens souffrent de cet immobilisme.


C’est pourquoi, il est urgent de réunir toutes les forces de cette ville afin de construire ensemble un nouveau projet de développement avec tous les partenaires : collectivités territoriales, responsables économiques, syndicats.