Cessez le feu !

Dans le même temps où la direction générale de police indique  «un retour à une situation quasi normale» dans les banieues, la Droite (UMP et UDF) votent la  prorogation de trois mois de «l’état d’urgence».

Alors pourquoi un telle mesure, au regard du retour au calme dans les cités ?

Depuis plus de quinze jours, le gouvernement Villepin Sarkozy jouent avec le feu et rappelons-nous la génése de cette affaire !

Nicolas Sarkozy, le tres médiatique Ministre de l’Intérieur, se rend en soirée dans le quartier du Val Nord à Argenteuil, avec, bien entendu, dans sa besace, caméras, appareils photos et micros.

Il fait ouvrir exceptionnellement le commissariat du quartier, jamais ouvert à cette heure et interpelle les habitants du quartier.

Mais la presse ne retiendra uniquement que deux moments spectaculaires : la première est les jets de cailloux par  certains habitants et la phrase tres sarkosienne (et aprés la karcherisation des quartiers) " On va vous débarrasser de cette racaille

Sarkozy a allumé la mèche et la banlieue s’est enflammée.

Il s’en est suivi une longue liste d’accusés par ceux-là même qui avaient allumé le feu.

Tout d’abord, les jeunes. Ah ! ces jeunes, ces jeunes dangeureux ! dangeureux qui jettent des pierres, des cocktails Molotov !. Bien entendu, une petite partie d’entre eux doivent être sanctionner et la justice doit être intrétable. Mais, mettre les tous les jeunes dans le même sac a amplifié le sentiment de colère et un manque de respect envers tous ceux qui souhaitent vivre dans leur quartier, trouver une formation, un travail….

Mais il faut trouver des coupables !

Aprés les jeunes, une partie de la Droite a accusé les musulmans : "les responsables de ces  exactions sont controlés par les islamistes".  Dans sa grande majorité, les français issus de l’immigration sont le plus souvent eux-même les victimes de discrimination, et parquer dans les cités. Ils sont les premiers victimes des violences urbaines qui se sont déroulés depuis quinze jours.
On evoque des problèmes d’integration. Soyons sérieux ! ILS SONT NES EN FRANCE, ILS VIVENT EN FRANCE, ils vont à l’école en france, ILS SONT FRANCAIS. En revanche, ils ne supportent plus le regard des autres, les discriminations au quotidien : comment trouver du travail quand je m’appelle mohamed habitant dans le 93 ?

Mais il faut bien d’autre trouver des coupables !

Aujourd’hui, je viens d’entendre sur les ondes, Le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale Bernard Accoyer. Il y aurait un lien entre les derniers événements dans les banlieues et la polygamie et le regroupement familial.

Au lendemain du vote de la prorogation de trois mois de «l’état d’urgence».,  Il faut TOUJOURS  trouver des coupables.

Cet Etat d’urgence n’est que l’arbre qui cache la forêt des vrais responsables.

Y-aura-t-il des commissariats ouverts supplémentaires toutes les nuits et la ré-instauration de la police de proximité ? Bien sur que non car il n’y a plus d’argent dans les caisses ?

Y-aura-t-il des services publics supplémentaires pour l’accès à une école, à une formation professionnelle, à un travail ? bien sur que non car Villepin, Sarkosy…..ont préféré baisser les impots aux plus riches.

Y-aura-t-il des travailleurs sociaux supplémentaires afin de recréer du lien social dans ces quartiers "difficiles" ? Bien entendu que non car les gouvernements Raffarin et Villepin ont coupé les vivre de bons nombre d’associations mais également, par le biais de la Décentralisation, donner de nouvelles charges aux Conseils Généraux, déjà en grandes difficultés financières au regard des charges de l’action sociale en augmentation permanente.

Messieurs de la Droite, la gesticulation politique et la politique spectacle a ses limites.

Les français sont en colère. Les seuls responsables, c’est VOTRE POLITIQUE

Philippe BLET

One Comment