Rafle à …..Calais

Vers 19h, je reçois un appel d’une amie qui m’informe que les CRS  raflent les migrants au hanger Paul devot. Je m’y rends sur le champs.

A mon arrivée, il n’y plus que les bénévoles, tous choqués par ce qui vient de se passer. Ils parlent de la violence envers les migrants, envers eux-même.

 Le sous-prêfet de Calais, présent sur les lieux, s’est même permis de bousculer l’Abbé Boutoille. il est vrai que "Jean-pierre Boutoille est un dangeureux extremiste".

Certains comparent la situation qu’ils viennent de vivre à la rafle du Vel d’Hiv. Certains de leurs aieuls avaient été embarqué par la police française. Il semble que, malgré le changement d’époque, les ordres des ministres de l’interieur sont les mêmes.